2017 est là et c’est aussi le début de l’aventure YPN! Magazine, une nouvelle revue en ligne dédiée à la photographie internationale émergente et aux arts visuels. Nous sommes heureux de démarrer la nouvelle année avec une nouvelle revue d’art contemporain et de vous présenter chaque mois dans la « Revue du Web » les nouveautés glanées sur le web.  Très belle année 2017 ! //

2017 is here and this is also the begining of the new adventure of YPN! Magazine: a new online journal dedicated to promote emerging international photography and visuals arts. We are happy to start the New year with a new journal in contemporary art and to introduce you each month in the « Web Review » news and discoveries best off find on the web. Have a wonderfull year 2017 !

– Conseils de Ryan McGinley aux jeunes artistes et sa participation au nouvel Observatoire de la photographie à Milan

Vice publie des extraits du discours de Ryan McGinley à la remise des diplômes de Parson. Devenu un des photographes les plus important d’Amérique, cet ancien éditeur photo chez Vice US, prodigue quelques conseils aux jeunes artistes sur sa manière de faire et d’être un photographe aujourd’hui. A lire ici

« Mon conseil, c’est ça : trouvez quelque chose qui vous obsède, et laissez libre court à votre obsession. Ne soyez pas dans la compétition ; trouvez quelque chose qui vous est propre. Créez un lien entre votre expérience de la vie et votre connaissance de l’histoire de la photographie. Mélangez tout cela, et créez un monde artistique accessible. » Ryan McGinley

Ryan McGinley présente des images avec 14 autres artistes, depuis le 21 décembre dernier et jusqu’au 12 mars 2017, à l’exposition collective inaugurale « Give Me Yesterday » du nouvel « Observatoire »de la Fondation Prada à Milan, dédié à la photographie contemporaine.

Milan Osservatorio Fondazion Prada

Pour les fan de Ryan McGinley on relira ici une longue interview publiée en début d’année dans la célèbre revue Interview fondée par Andy Warhol


– Les derniers jours des Obama à la Maison blanche

A quelques jours de l’investiture de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d’Amérique, les articles et diaporamas sur les derniers jours de pouvoir de Barack Obama s’affolent sur la toile. C’est souvent le couple exceptionnel, la première dame formidable qu’à été Michelle Obama et leurs deux filles Malia et Sasha qui sont mises en avant, en revenant sur leur évolution au cours des 8 ans de mandat. On retiendra aussi le président le plus « cool » des USA avec une sélection de son photographe officiel Pete Souza qui l’a suivi et magnifié dans toutes ses actions, sa vie quotidienne, son amour des enfants. On sent dans ces hommages la tristesse, la nostalgie, les adieux déjà et l’impossibilité à croire que les Obama vont partir pour laisser la place à un tout autre style et à une politique diamétralement opposée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le dernier discours d’Obama à Chicago le 10 janvier
Twitter de Barack Obama et de Michelle Obama
Instagram de Barack Obama et de Michelle Obama

– Actualités en images #photojournalisme

L’information par l’image connait un boom phénoménal depuis l’essor des réseaux sociaux, des smartphones et des applications développées par les journaux eux-mêmes. A découvrir et à consulter régulièrement dans vos tablettes :

Chicago (États-Unis). 10 janvier 2017. Barack Obama essuie quelques larmes lors de son discours d’adieu. PHOTO JONATHAN ERNST / REUTERS

– Chaque semaine l’actualité en images par le Courrier international

– Les 10 photos marquantes de 2016 sur FranceinfoTv nouvel organe de France info radio

– Les 100 photos marquantes de 2016 selon Time Magazine

– Les services Photos des organisations Magnum, Reuters, Pictures of the Year International – POYI Getty images et des journaux New York Time The Week, Artsy, Libération, L’Obs, 20 Minutes

A demonstrator protesting the shooting death of Alton Sterling is detained by law enforcement near the headquarters of the Baton Rouge Police Department in Baton Rouge, Louisiana, U.S. July 9, 2016. REUTERS/Jonathan Bachman/File Photo

Manifestation contre le président-élu Donald Trump en face de la Trump Tower à New York, le 12 novembre 2016. (KENA BETANCUR / AFP)


– Joni Sternbach on site – vidéo

The great photographer of Surf Land came last december in Bidart, Pays Basque, France for a shooting under the rain with her specific process of wet plate of collodion. Here is the vidéo of the shooting session with Joni!

Surfland// On site with Joni Sternbach from brian llinares on Vimeo.

Her book SRUFLAND is still available on her website here

Joni Sternbach, Bidart Group, 8×10 Unique Tintype, Bidart, France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


– SAn Fransisco Photo Fair 27-29 January 2017

Following on the success of PHOTOFAIRS | Shanghai, the host of the prestigious Sony World Photography Awards, WPO, has announced its new sister fair’s first edition taking place in late January 2017, as a boutique fair located at the Festival Pavilion, Fort Mason Center, San Francisco.

PHOTOFAIRS | San Francisco will take place from 27 to 29 January 2017. The San Francisco fair will launch with a press preview, a collector’s preview and an opening night by invitation only on 26 January 2017, and will open to the public from 27 to 29 January. The Fair will spotlight photography from the West Coast of the United States, alongside European and Asian artists never seen in the Bay area. The works on offer for sale will fall into the three sectors of Main, Connected and Platform.

The fair will also feature a programme of talks and curated exhibitions, such as “Insights: New Approaches to Photography Since 2000”, co-curated by Allie Haeusslein, Associate Director at Pier 24 Photography, and Alexander Montague-Sparey. “Insights” is a museum-quality exhibition which will explore photographers committed to making unique prints using 21st century techniques offered for private sale.

List of the galleries

JEFF-BROUWS-Carmen-Red-Daly-City-California-1991-Courtesy-of-Robert-Koch-San-Francisco

Commenting on the announcement (PDF download) for PHOTOFAIRS | San Francisco, Montague-Sparey says:

PHOTOFAIRS | « Shanghai and San Francisco are today synonymous with the opportunity to discover new collectable contemporary artists who dedicate their practice to photography and moving image, alongside established names. The hand-picked works presented in both destinations celebrate fresh and relevant material at the regional and international level. […] Photography and photography collecting is in the DNA of San Francisco. From the f.64 Group in the 1930s all the way to the brand new Pritzker Center for Photography at SFMOMA, San Francisco has always been very respectful and celebratory of photography as a medium, at the highest level. »

SAn Francisco PHOTOFAIR site web


– London Art Fair Photo50 et Photo London 2017

Sian Davey, Martha, 50photos exhibition 2017

Photo50 is London Art Fair’s annual exhibition of contemporary photography, from 18-22th January 2017, providing a critical form for examining some of the most distinctive elements of current photographic practice. 2017’s installment is ‘Gravitas‘, a group exhibition of lens-based works, curated by Christiane Monarchi

Voir aussi les conférences du Photography Focus Day sur les pratiques photographiques contemporaines

Le programme de Photo London 2017

La liste des 83 galeries internationales

Stephanie Moshammer, Sunset, 2016 – Galerie PMAM Londres

venues de 17 pays a été annoncé pour cette nouvelle programmation de la foire de photo londonienne qui aura lieue du 18 au 21 mai 2017. Les galeries parisiennes Esther Woedehoff, Clémentine de la Féronnière, les Filles du calvaire, Magnum Photo, Next Level, Polka Galerie et Xavier Baral seront présentes.

Site de Photo London 2017 et un article dans Mowwgli

 

 

 

 

 


Devenir photographe grâce à Instagram: Sam Vox, Tanzanie

Sameer Satchu @samvox,un jeune photographe Tanzanien (Afrique) qui documente la vie ordinaire dans un pays africain, s’est fait connaitre sur la toile grâce à Instagram. Il donne des conseils sur Petapixel: comment trouver son style, comment travailler la lumière et l’éditing, comment privilégier la qualité sur la quantité de publication, comment alimenter son flux et choisir ses hashtags, et pouruqoi rejoindre une communauté sur le Web telle que InstaMeets et InstaWalks

 

 

 

 

 

 

 

 

« You are all artists, you shouldn’t be limiting yourselves. This is when personal projects come in play. Experiment with whatever that you are curious about, that’s not a problem at all, in fact it helps to keep your creative juices flowing. » Sam Vox

Sam Vox site web


Joel Meyerowitz reçoit le Leica Hall of Fame Award

Joel Meyerowitz

Le groupe Leica Camera décernera le prix Leica HALL OF FAME à Joel Meyerowitz le 18 janvier 2017 au Leitz Park à Wetzlar, avec une grande exposition de son travail dans la galerie Leica du 19 janvier au 31 mars 2017

Voir le communiqué de presse Leica

 

Joel Meyerowitz, Provincetown, 1976

A Voir à Paris l’exposition « Taking my time – Part II  » de Joel Meyerowitz à la Galerie Polka consacrée au paysage et à la lumière, du 14 janvier au 4 mars 2017.

A la  fin des années 1960, l’auteur de Bystanders (1994) interroge les secrets de la couleur, en explorant sa finesse, ses tonalités, ses contrastes et ses saturations veloutées. Le bouleversement sémantique que présuppose l’abandon du noir et blanc conduit Meyerowitz vers le contexte de ses images. Le grand format joue ici un rôle prépondérant. En 1976, l’artiste fait l’acquisition d’une chambre photographique grand format, une Deardorff 8×10. C’est à Cape Cod, où il passe ses vacances, que Meyerowitz l’utilise pour la première fois.

Polka Galerie 12, rue Saint-Gilles, 75003 Paris http://www.polkagalerie.com

 


– Stephen Shore lecture C/O Berlin

On the occasion of this retrospective a lecture with Stephen Shore was holdat Delphi Filmpalast. In a talk with journalist Melinda Crane, the US-american photographer and artist gave insights into his work, personal experiences and views.

What does it mean to explore the essence of things through photography? Is it possible to show what holds the world together internally—not just its surface appearance? The immaterial is impossible to document directly. Cultural developments and contexts are most clearly manifest in everyday situations, banal objects, unremarkable landscapes, and faceless places. Stephen Shore’s photographic series record, preserve, and reflect on those traces of human life that are normally passed over, considered unworthy of representation.

Stephen Shore Instagram