A l’occasion des 23e Rencontres de la Jeune Photographie Internationale 2017 au Centre d’Art Contemporain Photographique CACP – Villa Pérochon à Niort (86) du 15 mars au 27 mai, Young Photography Now a interviewé son directeur artistique Patrick Delat, qui œuvre depuis 28 ans à la découverte de jeunes photographes émergents. Cette année, la photographe invitée à échanger avec les 8 jeunes artistes en résidence est Isabel Muñoz, lauréate du Premier Prix de Photographie nationale 2017 en Espagne.

Site web du CACP – Villa Pérochon à Niort

Patrick Delat, directeur artistique du CACP Villa Pérochon et Isabel Muñoz, photographe invitée, dans son exposition le 27 mars 2017, Hôtel de Ville (Niort).

Page Facebook

En 28 ans, les Rencontres, devenues européennes puis internationales, se sont installées dans le paysage des festivals photographiques. Elles ont attiré de grands noms de la photographie, tels Bogdan Konopka, Max Pam ou Philip Blenkinsop mais aussi de jeunes photographes qui, depuis, ont fait leur chemin comme Sabine Delcourt, Eric Baudelaire ou Laura Henno.

YP! Mag – Bonjour, vous êtes l’un des membres fondateurs du Centre d’art contemporain photographique. Qu’est ce qui a vous a motivé à mener cette aventure ?

Patrick Delat: Tout d’abord une précision, la Villa Pérochon – Centre d’art contemporain photographique est le fruit de longues années d’engagement de l’association Pour L’instant créée en 1994 autour du projet des Rencontres européenne de la photographie ( aujourd’hui Rencontres de la jeune photographie internationale). C’est l’engagement bénévole d’un collectif de photographes professionnels, amateurs, d’amoureux de la photographie non pratiquants qui aujourd’hui perdure.

La genèse du projet s’appuie sur un événement municipal en 1989 qui, pour commémorer le bicentenaire de la révolution, a mis en place une manifestation singulière : L’Europe d’Art d’Art. Elle consistait à accueillir des jeunes artistes de toutes disciplines en provenance des villes jumelées à la ville de Niort (Espagne, Grande Bretagne, Allemagne, Grèce, Italie), qui une fois accueillis étaient invités à créer dans l’espace public durant 4 jours. Un grand banquet républicain sur la place publique associant artistes et habitants de Niort clôturait cet événement.

Le collectif se créa à cette occasion afin d’accompagner les photographes invités. En 1994 la Ville abandonna ce projet. Le collectif fort de cette expérience se structura en association et porta un projet déclinant l’Europe d’Art d’Art.

« Partant du constat qu’il n’y avait pas ou peu de place – en temps et en lieu pour un jeune artiste photographe sortie de d’école, ou bien autodidacte confirmé – d’expérimenter, de confronter, de questionner sa démarche artistique, l’idée de créer cet espace temps s’est imposé. Est née la résidence de création des Rencontres Photographiques Européennes réunissant 8 jeunes artistes de culture et de démarches artistiques photographiques différentes accompagné par un photographe de renom. »

Alexandra Serrano, artiste en résidence 2017 – CACP Villa Pérochon www.alexandraserrano.com

Ceci afin d’offrir dans un cadre collectif, une carte blanche pour chacun dans une ambiance d’échanges et de partages de savoirs, le/la photographe expérimenté(e) ayant pour tâches de stimuler, de questionner et d’accompagner chacun des 8 artistes invités. Le final de cette singulière résidence étant de donner à voir au public les œuvres créées lors d’une exposition conçue en dernière nuit blanche de la résidence.

« Et d’année en année ce sont toujours de nouvelles aventures artistiques et humaines toutes aussi denses et riches les unes que les autres, des années de découvertes et de rencontres. C’est certainement ce qui nous anime toujours, en ce qui me concerne c’est le cas ! »

– D’où proviennent vos fonds ?

Nous avons une convention quadripartite et quadriennale avec l’État-DRAC Nouvelle- Aquitaine, la région Nouvelle-Aquitaine et la ville de Niort, qui est d’ailleurs à ce jour en renouvellement, l’écriture de cette convention est en cours de finalisation. C’est l’occasion de faire le point avec les différents acteurs, repréciser les enjeux de chacun, d’évaluer le projet et de le faire évoluer.

Les engagements actuellement, financements et divers apports notamment ceux de la ville de Niort sont répartis de cette manière : 40% pour la ville de Niort, 27% l’État, 19% la région et nous tendons vers 15% d’autofinancement lié à la mise en place de projets ponctuels, de stages, de workshops et de mécénats.

– Quel est l’impact aujourd’hui des Rencontres de la jeune photographie internationale ? Quel est le public touché ?

Proche de 9000 entrées dans les différents lieux d’exposition, dont 2300 à la Villa Pérochon-Cacp. Bien entendu 75% du public est originaire du pays niortais, le public extérieur du niortais acquis à la photographie vient de Nantes, Bordeaux, Paris, La Rochelle.

– Le concept du jeune n’est-il pas un faire-valoir trop utilisé (par les salons, rencontres, marché, banques) ?

Delphine Gatinois, artiste en résidence 2017 www.delphinegatinois.fr

C’est notre ADN depuis plus de vingt ans, c’est la genèse du projet de l’association et des RJPI. Evoqué ci-dessus. À cette époque ce n’était pas si courant …

– La photographie émergente a-t-elle évoluée, et est-elle mieux soutenue et « reconnue » aujourd’hui en France et dans le monde, au vue de votre longue expérience ?

Il me semble effectivement qu’en France qu’il existe beaucoup plus de structures et dispositifs (concours, prix, résidences… ) en direction des jeunes. Ceci dit, ce ne sont que des « coups ».

« La mobilité, l’agilité, l’ouverture des jeunes artistes me semblent être la plus grande différence. »

– Pour les résidences organisées lors des Rencontres, on remarque que dans le conseil, il y a les sempiternels mentors du petit monde de la photo. N’est-ce pas paradoxal dans ce milieu de ne faire appel sans cesse aux mêmes ? Je pense par exemple à Christian Caujolle qui est « partout ». Il faudrait peut-être laisser la place aux jeunes ?

Ah … ? Tom Drahos, Joan Foncuberta, Laurent Millet, François Méchain, Philip Blenkinsop Olivier Culmann, Arno Rafael Minkkinen… pour ne citer qu’eux sur les 23 invités, je ne pense pas qu’ils soient sur-représentés !

Bien sûr en ce qui concerne ces artistes ont été choisi pour leur notoriété et leur approche artistique singulière au regard de la mission qui leur sont confiées.

Il s’agit toujours d’une alchimie savante qui doit lier la pertinence artistique, la programmation antérieure, la capacité de l’artiste à échanger et à partager, sa disponibilité, celle de ses œuvres…

– Quel est votre plus beau souvenir ?

Un c’est difficile …. mais j’aime bien quand même le canular de Joan Foncuberta qui avec la complicité des journaux et des membres de l’association a fait croire à de nombreux niortais qu’il y avait des pirhanas dans la Sèvre … ! au delà de la question artistique du canular,particulièrement rare, il posait les questions du statut de l’image, de son utilisation et de sa réception ! de la véracité de l’information etc . C’était en 2004 et la question est plus que prégnante aujourd’hui. Sinon globalement les beaux souvenirs se bousculent autour des aventures artistiques et humaines et le terme de rencontres n’est pas un vain mot à Niort.

Bas Losekoot définit les grandes mégalopoles, New-York, Sao- Paulo, Seoul, Mumbaï, Honk-Kong, Londres, Lagos en photographiant la rue et les passants. Sa série « In Compagny of Strangers » sera visible dans la Galerie Nomade en bas de la place de la Brèche du 8 mars au 27 mai pendant les 23e Rencontres de la jeune photographie internationale.
http://www.theurbanmillenniumproject.com/
Image : ©Bas Losekoot

– Peut-on parler d’avenir pour la photographie ? N’est-elle pas entrain de devenir obsolète ? N’y a t-il pas  une autre forme d’images, la 3D qui va la supplanter ? 

Les moyens techniques se diversifient, ce qui offre encore plus d’outils créatifs à disposition de l’image, les jeunes artistes s’en empare aisément. Je pense que la photographie à encore de l’avenir, sa forme, les techniques et sa diffusion évoluent bien entendu. Et comme depuis son histoire ce sont de nouvelles techniques qui naissent au service des créateurs et c’est tant mieux ! Aujourd’hui les photographes mixent les techniques … voir par exemple le travail d’Isabel Muñoz, qui allie le tirage platine aux techniques numériques et quel fabuleux résultat ! La 3 D …. peut d’avantage révolutionner la sculpture par exemple…

Interview réalisée avec la participation de Sophie Hedtmann


Les 23e Rencontres de la Jeune Photographie Internationale 2017 au Centre d’Art Contemporain Photographique CACP – Villa Pérochon à Niort (86) du 15 mars au 27 mai c’est:

Exposition “Jeunes – Générations” du 22 mars au 13 mai au CACP- Villa Pérochon. La commande photographique nationale « La jeunesse en France » pilotée par le Centre national des arts plastiques en collaboration avec l’association CéTàVOIR est exposée au CACP – Villa Pérochon du 22 mars au 13 mai 201: voir le Portfolio d’avril 2017

Exposition d’Isabel Muñoz du mercredi 22 mars jusqu’au 27 mai salon d’honneur de l’Hôtel de ville – Niort.
Du mardi au vendredi de 13h45 à 17h30 et samedi de 13h30 à 18h30 pendant les Rencontres de la jeune photographie internationale

Isabel Muñoz vient de recevoir le Premier prix National de Photographie 2017 du Ministère de l’Éducation et de la Culture en Espagne (Premio Nacional de Fotografia),  une reconnaissance du travail d’un photographe espagnol qui, « avec sa création artistique contribue à l’enrichissement du patrimoine culturel de l’Espagne ». www.isabelmunoz.es/

Isabel Muñoz, Premio Nacional de Fotografía 2017 a toda una trayectoria artística

Elle vient d’être interviewée pour la télévision RTVE

– Artistes en résidence :
-Tjorven Bruyneel
-Tao Douay
-Delphine Gatinois
-Lynn S.K.
-Marie Mons
-Marie Moroni
-Ziad Naitaddi
-Mimi Youn
-Antonin Dony et Marie-Clarisse Monin (étudiants de l’ÉESI-Poitiers)

Les projets des artistes en résidence seront visibles Chez Pain (24-26 rue Porte Saint-Jean)
du 15 mars au 27 mai du mercredi au samedi de 13h30 à 18h30
Ouvertures exceptionnelles les dimanches 26 mars et 9 avril 13h30 à 18h30

 

Programme des 23e #RJPI2017

Presse:

http://fr.actuphoto.com/37560-exposition-les-rencontres-de-la-jeune-photographie-internationale-2017-niort.html